LE DIREKTØR

« Un théâtre dont l’absurde offre aux spectateurs une joyeuse promesse de résistance » France Culture

Avec cette farce extravagante, adaptation d’une des seules comédies de Lars Von Trier, la troupe suisse d’Oscar Gomez Mata bouscule joyeusement les consciences. Le patron d’une start-up d’informatique à l’activité incertaine a trouvé une solution pour ne pas avoir à assumer ses décisions impopulaires : il se dit chargé d’appliquer les directives d’un supérieur américain. Il embauche alors un comédien au chômage pour jouer ce double de lui-même. Cet acteur prend son rôle très à cœur, allant jusqu’à fondre sa posture et son identité. S’en suit une avalanche de péripéties loufoques, échos criants à ces entertainer, qui épousent leur personnage et deviennent d’improbables présidents.

Miroir glaçant des délirantes absurdités qui nous gouvernent, cette comédie féroce dénonce les lâchetés du pouvoir contemporain, accuse les affres désolantes du management, questionne avec ambiguïté nos irresponsabilités collectives.

Compagnie de l’alakran
Texte d’après Lars Von Trier
Mise en scène et adaptation : Oscar Gómez Mata
Assistant à la mise en scène : Jean-Daniel Piguet
Jeu : Pierre Banderet, Valeria Bertolotto, Claire Deutsch, Vincent Fontannaz, Christian Geffroy Schlittler, David Gobet, Camille Mermet, Aurélien Patouillard, Bastien Semenzato
Création lumière : Roberto Cafaggini
Régie lumière et direction technique : Leo Garcia
Création son : Fernando de Miguel
Régie son : Léo Marussich
Scénographie : Daniel Zamarbide-Bureau, assisté de Vanessa Vicente
Costumes : Verónica Segovia, assistée de Marie Diatchenko
Traduction script original du danois : Catherine Lise Dubost

Dates

Mardi 17 décembre
Mercredi 18 décembre
Jeudi 19 décembre + Bord de scène
Vendredi 20 décembre
Horaire : 20h / durée : 2h15

Réservez vos places