JOHN

« Damien Gabriac, d’entrée de jeu fait oublier qu’il est un acteur en train d’interpréter un texte, il est John ! » France Info

Tout en sensibilité et en pudeur, avec la vigueur des premiers essais et une profonde sincérité, Wajdi Mouawad transcrit la détresse d’un adolescent, explore cet âge d’or et de cendres. En 1999, il rencontre par hasard un jeune, John, dont il lui reste cette phrase : « Ma mère, c’est pas un cœur qu’elle a dans le cœur mais c’est une brique ». Le personnage qu’il devient dans la pièce est sur le point de mettre fin à ses jours. Face caméra, il livre, avec fulgurance et brutalité, les tourments qui l’habitent. Cette véritable performance d’acteur est d’autant plus poignante qu’elle sera présentée dans des établissements scolaires du 5e arrondissement.

Wajdi Mouawad et Stanislas Nordey, respectivement directeurs du Théâtre de la Colline et du Théâtre National de Strasbourg se refusent au tabou, ils s’appuient sur un large panel de rencontres pour sortir le suicide de ses énigmes. Une émouvante confession qui dit, avec toute la force, la musicalité et l’humour de la langue québécoise, les épreuves et les espoirs de l’adolescence.

Texte : Wajdi Mouawad
Mise en scène : Stanislas Nordey
Jeu : Damien Gabriac, Margot Segreto / Julie Moreau (en alternance)
Scénographie : Emmanuel Clolus
Lumière : Philippe Berthomé

Dates

Jeudi 13 février : Nomades (lieux communiqués dès sept 2019)
Vendredi 14 février : Nomades en scolaire
Lundi 17 février : Nomades en scolaire
Mardi 18 février : Nomades (lieux communiqués dès sept 2019)
Mercredi 19 février : Nomades (lieux communiqués dès sept 2019)
Jeudi 20 février : Nomades en scolaire
Horaire : 20h / durée : 1h

Réservez vos places