Maison de CréationGrand reporTERRE #2

« Nous sommes un peuple respectueux, mais il ne faut pas qu’on nous prenne pour des moutons. La liberté n’a pas de prix » Sams’k Le Jah

Deux fois par saison, journalistes et artistes se retrouvent au Théâtre du Point du Jour et s’emparent d’un sujet d’actualité qu'ils "mettent en pièce". En 19–20, il sera question de radicalisation politique.

+ d'infos sur le concept

Face aux tentations actuelles de radicalisation de l’action politique, Aristide Tarnagda est meneur de jeu de ce Grand ReporTERRE #2. Il s’empare depuis sa propre expérience au Burkina Faso de la question des désobéissances civiques et interroge nos engagements dans leurs velléités non-violentes. L'auteur-metteur en scène et directeur du festival les Récréâtrales à Ouagadougou où il investit les cours familiales, affiche pour sa dernière édition le flamboyant mot d’ordre « Tresser le courage ».

Fort de l'hommage que son travail rend aux luttes et aux militantismes africains et un mois après Tiens ta garde du Collectif Marthe, Aristide et le journaliste politique burkinabé Boureima Salouka nous offre une plongée cathartique et poétique dans les systèmes d’autodéfense : leurs nécessités, leurs impasses. Ardent défenseur de la liberté de la presse et des reportages en zone de conflit, Boureima Salouka lutte contre les fakes news et travaille comme analyste de l’actualité nationale et internationale pour la presse papier et la télévision Africanews – filiale d'Euronews.

Mise en scène : Aristide Tarnagda
Journaliste : Boureima Salouka
et leurs invité.e.s
Création technique : Théâtre du Point du Jour Quentin Chambeaud, Bertrand Fayolle, Thierry Pertière

Dates

Mardi 2 juin
Mercredi 3 juin
Horaire : 20h / durée estimée : 1h20

Réservez vos places